Le juriste

En terme général, un juriste est une personne qui a effectué des études en droit et qui en pratique les connaissances. En l’occurrence, le juriste est la personne de droit qui prodigue ses conseils et son savoir au sein d’une entreprise. Selon la loi du 31 décembre 1971, le juriste a pour missions de prendre part à l’élaboration de la stratégie commerciale de l’entreprise où il travaille et de protéger la sécurité juridique de cette entreprise. De même, il est chargé des consultations juridiques et de la rédaction des actes juridiques relatifs aux activités de l’entreprise.

Le rôle d’un juriste

En tant que personne de loi, le juriste veille à ce que tous les aspects de l’entreprise soient conformes à la loi, notamment la législation du travail, la réglementation sur le commerce, etc. Il protège également les intérêts de l’entreprise en tout point conformément à la loi.

L’entreprise étant son client, le juriste détient un rôle de conseiller juridique pour elle. De même, il participe à l’élaboration et la mise en place des projets de développement de l’entreprise, il prend part aux négociations commerciales et manie les contentieux. Par ailleurs, il rédige et exécute les divers actes juridiques.

Encadrement du métier de juriste

Le juriste est engagé envers une entreprise par la ratification d’un contrat de travail. De même, sa profession n’est pas encadrée par d’autres règles déontologiques à part celle qui le lie à l’entreprise au sein de laquelle il travaille. De ce fait, le juriste est un salarié.

Ainsi, le juriste n’est tenu ni par une obligation de secret professionnel ni par une obligation d’indépendance. En cas d’implication de son entreprise dans une affaire litigieuse, l’ensemble des documents et dossiers en possession du juriste peut être saisi par les autorités fiscales ou judiciaires pour les besoins de la justice.

Distinction entre les juristes et les avocats

Le juriste a pour attribution de prodiguer des conseils au profit de l’entreprise qui l’emploie. Il y est engagé par son contrat de travail. Par contre, l’avocat est un conseiller libéral qui est encadré par sa déontologie. Pour certifier de son indépendance, il souscrit à une assurance de responsabilité professionnelle.

Le travail d’un juriste et celui d’un avocat sont complémentaires. Si le juriste exerce et prodigue des conseils pour son entreprise, seul l’avocat peut prendre en charge la défense d’une personne physique appartenant à cette entreprise. Si un tel cas se présente, le juriste et l’avocat peuvent collaborer.

Quand le juriste consulte pour un particulier, les erreurs de conseil et la confidentialité n’engagent pas le juriste. De ce fait, pour sa sécurité, le particulier doit consulter un avocat plutôt qu’un juriste.


Autres articles intéressants